Skip to main content

Shogun ne laisse plus aucun doute

Darragh Creamer - Leur première rencontre s'est achevée comme la décision la plus discutée de l'anneé. Cette fois-ci, les deux combattants savaient qu'il ne fallait pas laisser le résultat du combat entre les mains des juges. Shogun ne s'est pas laissé perturber par cela. Il l'a expliqué à la conférence de presse post-combat, hier soir « J'ai essayé de ne pas penser au premier combat », « Toute la controverse m'a servi de motivation pour m'entraîner encore plus qu'avant, de croire en moi et je suis venu ici pour gagner. »

Darragh Creamer

Leur première rencontre s'est achevée comme la décision la plus discutée de l'anneé. Cette fois-ci, les deux combattants savaient qu'il ne fallait pas laisser le résultat du combat entre les mains des juges. Shogun ne s'est pas laissé perturber par cela. Il l'a expliqué à la conférence de presse post-combat, hier soir « J'ai essayé de ne pas penser au premier combat », « Toute la controverse m'a servi de motivation pour m'entraîner encore plus qu'avant, de croire en moi et je suis venu ici pour gagner. »

Comme un vrai champion, Shogun a su apprendre de ces erreurs passées. « Pour le premier combat, j'ai étudié le jeu de Lyoto Machida et j'ai essayé de m'adapter à son style, sans prendre trop de risques. Pour ce combat, je le connaissais mieux, j'ai essayé d'exploiter ses faiblesses, prendre des risques pour finir le combat. » Et concrètment, cette tactique était la bonne, après trois minutes et demi du combat, Shogun est sorti victorieux de l'Octogone. Mais prendre des risques n'est pas suffisant pour être un champion. Il faut prendre les bonnes décisions au bon moment et pour cela Shogun s'est vraiment penché sur la question: « Dans le premier combat, j'ai essayé d'envoyer beaucoup de coups de pied dans les jambes, et j'ai remarqué qu'il n'avait pas une bonne garde quand il contre attaquait. Alors cette fois, j'ai beaucoup travaillé le coup de poing plongeant. » L'occasion s'est présentée: Comme un jeune loup, Rua n'a laissé aucune chance à sa proie. Il a touché son compatriote avec un coup de poing plongeant, et a vu Machida effondrer au sol. « Quand je l' ai touché avec le droit plongeant, j'ai vu qu'il était sonné, alors j'ai pris l'opportunité de le frapper au sol ».

Malgré les enjeux, Shogun est resté très Fair Play: « En fait, j'ai arrêté de frapper juste avant que l'arbitre intervienne ». C'est normal, quand on considère ce que représente ce jeune sportif. « MMA est le plus grand sport pour promouvoir les athlètes Brésiliens, après le foot » Shogun s'explique, « Je suis très fier de porter ce drapeau et de défendre mon pays».

Son esprit sportif n'est pas passé inaperçu, ainsi que son retour en force. Dana White a donné son avis sur le sujet: « La manière dont Shogun a combattu ce soir, c'est comme cela que tous les combattants du monde devraient combattre. »  Son attitude est très impressionnante en sachant tout ce qu'il traversé pour être champion aujourd'hui. Blessé dès ses débuts à l'UFC, le Brésilien a subi deux interventions. « Je me suis servi de cela  comme motivation », « Si dieu me met face à des obstacles, j'essaie de les surmonter. » Lors de la conférence de presse, après le combat, le nouveau champion a très bien résumé la situation d'un sportif avec une blessure : « le plus dur, ce sont les périodes pour guérir de nos blessures ». Il a compris que c'était le mental qui lui permettra de revenir : Confiant, il n'a jamais douté de lui-même et il a réalisé son rêve.  Maintenant tous ces soucis sont derrière lui.

La première défense de son titre sera très probablement contre le gagnant du combat entre Rampage et Rashad Evans, mais Dana White se refuse à confirmer. « Je ne sais pas encore, il  faut voir comment ce combat se déroulera. » Il résume la soirée ainsi « Shogun is the man! » (c'est Shogun le meilleur!).