Skip to main content

Blogue TUF Nations d'Olivier Aubin-Mercier : Épisode 6

Le mi-moyen Olivier Aubin-Mercier (@MMAOAM) nous livrera ses confidences semaine après semaine tout au cours de l'actuelle saison "L'Ultime combattant Nations : Canada vs Australie" en plus de vous dévoiler certains faits inédits.

Certains ont peut-être été surpris d'avoir droit à de la nudité gratuite en début d'épisode. Les Australiens avaient eu l'idée que tous ceux qui jouaient au billard devaient mettre leur orgueil en jeu. Ainsi, advenant un blanchissage, le joueur qui n'avait réussi à entrer aucune boule était contraint de faire une "naked run". Pendant la durée de notre séjour là-bas, je crois que presque tout le monde l'a fait… sauf moi bien entendu! À vrai dire, c'est pour cela que je ne jouais jamais au billard; je suis une personne très prude. Ça contribuait au fait que je m'ennuyais souvent parce que je n'avais rien à faire. Je crois que Zein et Nordine ne l'ont pas fait non plus. Elias l'a probablement fait sans même avoir été blanchi... et en marchant!

Les Australiens croyaient que comme ils commençaient à combler l'écart, que nous les respections davantage, mais en réalité, je crois que c'était tout simplement parce qu'après quelques semaines, on se connaissait plus. Sans être de grands amis, l'ambiance générale était bonne, nous avions fraternisé et nous nous étions trouvé des points en commun. Par exemple, tout comme moi, Dan Kelly aimait le vin. J'aimais par contre accompagner ça d'une assiette de fromages parce que je suis un homme "fancy". Il y avait Nordine qui me reprenait toujours quand je parlais d'assiette de fromage. Il disait avec son accent : "Oh, mais il se fait un gueuleton! C'est comme ça qu'on appelle ça; un gueuleton…". Quel homme ce Nordine…

J'ai toujours trouvé que Dan était quelqu'un de plutôt gentil. Je ne le connaissais pas personnellement avant l'émission, mais plusieurs de mes amis judokas, dont Nicolas Gill et Alexandre Émond, le connaissaient, car ils avaient combattu sur le même circuit que lui dont j'en avais entendu parler. Conséquemment, moi et Dan, nous n'étions pas totalement étrangers l'un à l'autre.

C'est à ce stade-ci de la compétition que la campagne électorale pour se battre avec Richard a commencé! Chad voulait absolument affronter Richard pour venger Matthew, mais ce dernier préférait plutôt affronter Kajan. Je pense que Chad s'est servi de ce prétexte pour vendre le combat. Il commençait probablement à envisager le fait qu'il était possible que deux Canadiens doivent s'affronter lors de la deuxième ronde et il tentait de se trouver une porte de sortie en provoquant un Australien. C'est pourquoi, selon moi, il a proposé à Richard de signer un "contrat". Ils étaient tous deux prêts à tout pour se faire élire par Richard… même s'autodénigrer!

De son côté, Richard avait un fort penchant pour Kajan. Il a dit qu'il voulait l'affronter parce qu'il emmerdait tout le monde, mais ce n'était pas le cas. Kajan est assurément un gars qui prend plus de place de la moyenne, mais personnellement, je l'aime bien. Je trouve qu'il apporte quelque chose de spécial à l'équipe et à l'émission. Les gens ne comprenaient pas tous son caractère et sa personnalité extravertie. Les Australiens avaient l'impression qu'il jouait un rôle. Pourtant, je connais bien Kajan dans la vie et il a été absolument fidèle à lui-même. De plus, si tout le monde était comme moi, ça serait terriblement plate! L'émission a besoin de "drama"… tout le monde aime ça le "drama"!

En contrepartie, Kajan voulait aussi affronter Richard… exactement pour la même raison disait-il : il emmerde tout le monde. Et encore une fois, je ne suis pas vraiment d'accord. J'aimais bien Richard. Il faisait même partie de mes préférés chez les Australiens. C'est un gars super intelligent et j'appréciais particulièrement son sens de l'humour sarcastique. C'est tout à fait mon genre d'humour. Par contre on avait toujours l'impression que Richard nous regardait croche. On utilisait souvent l'expression "he mean muggin' me" [il me dévisage méchamment]. Mais je pense que c'était son regard naturel. Au bout du compte, malgré sa stupide barbe, c'était un gaillard fort sympathique!

Cette semaine, c'était au tour de Sheldon Westcott de combattre. Sheldon était blessé et je dois avouer avoir vraiment eu peu pour lui, car à un certain moment, il n'était à peu près plus capable de marcher. À l'entraînement, il était incapable de faire ses "step in, step out". Par-dessus le marché, il n'avait pas tout à fait l'air sur la même planète. Il prenait ça trop relaxe. Il voulait bouger le moins possible parce qu'il ne voulait pas aggraver sa blessure. Vu les circonstances, je pense que nous avons tous eu un moment de doute. Cette semaine-là, Patrick était absent et Fabio a travaillé avec Sheldon sur la stratégie : les bases, avancer à pas de tortue, le jab, pas de coups de pied ni de jeux de pied. Finalement, c'est un peu ironique sachant maintenant que Sheldon allait faire exactement le contraire!

Les Australiens avaient aussi leur lot de problèmes. Cette semaine, Jake a commencé à se sentir mal. Il souffrait de maux de ventre. Salmonellose ou bien c'était peut-être à cause toutes les putains de pizza qu'il s'enfilait? Certains de ses coéquipiers pensaient que son problème se trouvait plutôt entre les deux oreilles.

Le stand-up de Dan Kelly était l'autre problème. Je dirais tout particulièrement ses coups de pied. Je l'avais vu à l'entraînement et je n'en reviens toujours pas. Je ne comprends pas que ses entraîneurs aient pu lui conseiller de donner des coups de pied. Ce gars-là a les genoux complètement finis et n'a jamais donné de coups de pied de sa vie. Pourquoi vouloir changer les choses à moins de deux semaines de son combat? Je suis un judoka, je sais à quel point son corps en a écopé. J'ai eu la chance d'arrêter avant d'être rendu là, mais j'ai quand même de grosses oreilles en choux-fleur et mes doigts et mes orteils sont un peu bizarres, sans compter que je n'ai pas les meilleurs genoux au monde.

Si Kelly était surévalué en pied-poing, je pense que le sol de Sheldon lui, était nettement sous-évalué. C'est le seul de mes coéquipiers qui a réussi à me faire taper pendant un combat d'entraînement en jiu-jitsu. C'est dommage que je n'aie pas pu rouler autant que je le voulais avec lui parce qu'il était blessé. J'aurais aimé avoir ma revanche. Fait amusant, il m'a fait taper avec un étranglement identique à celui qui lui a permis de gagner contre Dan! C'est drôle parce qu'il m'avait dit "Merci Olivier, tu m'as vraiment aidé", en faisant référence au fait que ça lui avait permis de se tester contre un judoka. C'est une vraie blague! La seule chose pour laquelle je l'ai aidé, c'est d'avoir tapé de la même façon que Dan l'a fait…

La veille du combat, on nous a présenté l'UFC 167 à maison. C'était un véritable party. Nous n'avions pas vu de télévision depuis des semaines! En plus, fait cocasse, le signal nous a lâché pendant l'événement et Kyle Noke ne voulait tellement pas manquer le combat qu'il est parti l'écouter ailleurs dans un bar! Cette soirée a été assez spéciale. Il y avait Rory et Georges sur la même carte, donc deux de mes partenaires d'entraînement. C'était une grosse soirée pour moi, ce qui explique pourquoi j'étais aussi émotif et stressé. En plus, il y avait quelque chose de surréel dans le fait de me retrouver à TUF pour regarder un événement de l'UFC. Je me sentais comme dans le film Inception. En plus, quand je me retrouve en groupe, mes réactions sont toujours décuplées. J'étais en train de devenir fou. À vrai dire, je pense que c'est ce qui arrive à chaque fois que Georges se bat…

J'ai trouvé les Australiens bien drôles. On entend plusieurs d'entre eux vanter les mérites de Georges et dire que c'était leur combattant préféré, mais en réalité, assis sur le divan, ils étaient tous contre lui! Quelle bande de conards.

Le lendemain matin, la maison était sens dessus dessous. À vrai dire, si je me souviens bien, c'était si pire que la production a dû avoir recours à une entreprise d'entretien ménager pour remettre les lieux en état. Il y avait du popcorn au sol et de la barbapapa partout. Tout était collant. Personne ne voulait se sacrifier pour faire le ménage.

Nous en avons appris davantage sur Dan Kelly, dont le fils souffre d'une maladie rare dégénérative. Dan est non seulement un combattant courageux, mais aussi un homme tout aussi vaillant. Il nous avait raconté qu'à la maison, il doit se lever jusqu'à deux fois chaque nuit afin de donner des médicaments à son fils. En plus, pendant le tournage, il se sentait coupable d'avoir laissé sa femme seule à la maison. C'était donc vraiment important pour lui de bien performer. J'ai été particulièrement touché par son histoire. J'ai trouvé ça difficile de le revoir à la télévision. Nous n'avions pas conscience pendant le tournage qu'il avait été aussi émotif. Personne ne peut rester insensible à ça.

Sheldon est d'un naturel plutôt inquiétant. Ce gars-là a tellement de mémoire que ça fait peur. Il sait absolument tout au sujet de tout le monde. C'est un fanatique des statistiques. Il connaissait les fiches de tous les combattants dans la maison, ainsi que chacun de leurs adversaires. C'est le Paul Houde des AMM; un véritable ordinateur ambulant. Au moment du combat, quand est venu le temps de traverser la porte pour faire son entrée, Sheldon s'est transformé en Incroyable Hulk. Je le compare à un loup blessé dans un coin. Au sein de sa meute, comme il est vulnérable, il reste sur ses gardes et c'est pourquoi c'est lui qui est le plus dangereux. Après quelques projections et un peu moins d'une minute, c'était terminé pour Dan. Ça a été une surprise pour nous tous parce que Sheldon avait été tellement différent du gars qu'on connaissait! Ce qu'on a vu n'avait absolument rien à voir avec ce qu'il faisait habituellement à l'entraînement. On aurait dit une tout autre personne. Je crois que c'est une des choses les plus bizarres que j'ai vues de ma vie.

En sortant de la cage, Sheldon cherchait à retourner au vestiaire le plus rapidement possible afin de ne pas montrer qu'il était blessé au genou. Quant à Dan Kelly, il était aussi mal en point. Blessé, il a dû rencontrer le médecin qui suspectait un ligament déchiré. Je reste positif pour lui. C'est un battant et un grand athlète olympique. Je suis certain qu'il va se relever.

Pour faire changement, après une défaite, les Australiens ont recommencé à jouer à la victime. Ils étaient encore persuadés qu'on leur avait manqué de respect. Kajan avait dit "il est fini" pour signifier le fait que Dan était en mauvaise posture et que le combat était terminé, mais les Australiens l'ont interprété comme s'il disait que c'était un gars totalement fini. Ils lui ont reproché de frapper sur un gars déjà à terre. Quels conards ces Australiens!

Ensuite, c'est sans grande surprise que Patrick a annoncé que j'allais affronter Jake. Tout le monde disait que Jake était le combattant le plus dangereux de l'équipe australienne. Le fait d'avoir un profil semblable, c’est-à-dire d'avoir été décrit de la même façon que Jake – jeune, prometteur, dangereux – ça ne faisait que rendre les choses encore plus intéressantes à mes yeux. Certains Australiens avaient mis en doute le fait qu'il ne soit pas solide mentalement. C'est ce qu'on va voir la semaine prochaine!

L'Ultime combattant Nations : Canada vs Australie” (#TUFNations) vous est présenté en anglais chaque semaine à 22:00 HE sur les ondes de Sportsnet 360. Une version française sous-titrée adaptée pour le Québec vous est aussi présentée sur TVA Sports à horaire variable. Pour de plus amples informations sur l'horaire de diffusion, consultez la grille horaire de TVA Sports au http://www.tvasports.ca/grille-horaire.