Skip to main content

UFC 126: Les Préliminaires

Retour sur les combats préliminaires Facebook et Spike TV

Donald Cerrone vs Paul Kelly

Lors des combats préliminaires de l’événement UFC 126 diffusés sur Spike TV et UFC.TV, le poids léger Donald Cerrone a obtenu sa première victoire à l’UFC alors qu’il a soumis le Britannique et représentant du Wolfslair Academy, Paul Kelly, par étranglement arrière au second engagement.  Mais ça ne s’est pas fait sans que ce dernier n’ait le temps de démontrer à quel point, en dépit de son désavantage de taille et de portée, il avait du cran et de l’aplomb. Voir l’entrevue d’après-combat

Lors de cet affrontement opposant deux athlètes de la WEC qui faisaient simultanément leurs débuts dans la grande ligue, Paul Kelly n’a pas manqué son entrée en matière en ouvrant les hostilités d’un coup de poing à l’endroit de Donald Cerrone au moment même où ce dernier faisait marche avant pour le traditionnel toucher des gants.   Il n’en fallait pas plus pour provoquer le Cowboy en duel.  Il en aurait cependant fallu davantage pour faire sortir Cerrone de son plan de match initial.  Après des débuts plutôt lents au cours desquels il a dû défendre une guillotine, Cerrone est sorti en force en milieu du premier engagement, faisant totalement fi du fait que Kelly, à la recherche d’ouvertures, se déplaçait maintenant avec fluidité pour contrer son avantage taille et de portée.  C’est ainsi qu’après quelques brefs échanges au cours desquels Kelly n’a pas mal paru, Cerrone a terminé le round avec une seconde mise au sol avec 1 :15 à faire en esquivant de nouveau une guillotine pour ensuite prendre la demi-garde.  Avec l’aide de coups de genou au corps, il a maîtrisé son adversaire, puis avec son coude, lui a infligé une vilaine coupure sanguinolente à l’arcade sourcilière droite.  

Confiant de son résultat au premier round, Cerrone a ainsi continué de s’imposer au second engagement avec sa contre-attaque et ses coups de pied.  Après des échanges de part et d’autre alors que Kelly semble vouloir continuer de se porter à l’attaque, le représentant du Wolfslair réussit à prendre l’Américain par surprise avec une guillotine, avant que ce dernier s’échappe pour passer en position montée.  Dès lors s’ensuit une belle transition de Cerrone qui force le Britannique à se retourner.  Après avoir pris son dos et tenté de l’affaiblir avec l’aide de quelques frappes du dessous, Cerrone glisse finalement son bras sous le menton de son rival.  Bien qu’il tente de défendre la prise en se retournant, Kelly n’a d’autre choix que de taper à 3 :28 sous la robustesse de l’étranglement arrière bien appliqué.

En faisant goûter la défaite à Kelly pour la quatrième fois seulement en carrière en 16 affrontements, Cerrone améliore ainsi sa marque qui totalise désormais 14 victoires pour 3 revers (1 NC).  En entrevue d’après combat, Cerrone s’est dit heureux d’avoir pu prouver que les combattants de la WEC avaient leur place au sein de l’UFC.  Lors d’une démonstration d’esprit sportif, il se fait interrompre par Kelly, qui lui présente ses excuses pour la façon dont il a amorcé le combat.  Les deux hommes se verront finalement récompensés de leurs efforts respectifs en se voyant recevoir les honneurs du combat de la soirée.  

Chad Mendes vs Michiro Omigawa

L’invaincu poids-plumes Chad Mendes peut maintenant respirer de nouveau.  Sa fiche demeure intacte avec l’ajout d’un gain par décision à sa fiche qui totalise maintenant 10 victoires pour aucune défaite, après qu’il eut unanimement convaincu les trois juges de sa supériorité sur le combattant nippon Michihiro Omigawa.  C’est donc avec le score de 3 X 30-27 que le nouveau venu Mendes, fraîchement débarqué de la WEC, s’imposa son rival.  Voir l’entrevue d’après-combat

Le spécialiste du judo n’aura donc pas réussi à s’imposer sur le lutteur.

Après quelques échanges au cours desquels Mendes a touché la cible à quelques reprises, il a inlassablement tenté d’envoyer son adversaire au tapis au cours du premier engagement, tentatives de mises au sol qu’Omigawa a dans l’ensemble bien esquivées.  Il a néanmoins fini par réussir à envoyer son rival au sol pour ensuite pénétrer la garde du Japonais, non sans devoir se défendre au passage une tentative de clé de bras d’Omigawa qui de son dos, effectuait un excellent travail pour esquiver ses frappes.

Mendes sort ensuite en lion au second engagement, obtenant immédiatement le “knockdown” sur une combinaison gauche-droite pour ensuite se précipiter dans l’espoir de terminer le travail avec l’aide de ses poings et de ses avant-bras qu’Omigawa tente d’immobiliser pour se dégager.  Après avoir tenté en vain d’attaquer la jambe de Mendes pour le soumissionner,  Omigawa s’échappe et retourne sur ses pieds, mais conserve sa garde si élevée que son adversaire trouve l’ouverture pour toucher la cible.   Saignant abondamment du nez, Omigawa continue de se porter à l’attaque avec des coups de poing au corps, tout en encaissant au passage quelques droites, coups de pieds bas et défendant les tentatives de mises au sol.  Après avoir encaissé une envolée de genou et un coup de pied à la tête, Omigawa capitule enfin au plus grand plaisir de Mendes qui réussit sa mise au sol en fin d’engagement.

Alors que le troisième round s’amorce, Omigawa sent visiblement la pression pour s’imposer à la carte de pointage.  Il échange brièvement avant d’esquiver une mise au sol, et manque de peu la chance de passer l’étranglement à Mendes, qui lui, ne manque pas l’opportunité de passer sa demi-garde à la première occasion.  Mendes contrôle par la suite habilement son rival au tapis en GnP pour s’emparer d’une victoire bien méritée


Norifumi "Kid" Yamamoto vs Demetrious  Johnson

La star Japonaise Norifumi Yamamoto effectuait ses débuts à l’UFC au Mandalay Bay samedi soir, mais l’athlète de 33 ans n’a visiblement pas fait le poids face au vétéran de la WEC Demetrious Johnson, qui a su convaincre le jury avec sa rapidité et ses habiletés en mises au sol, qu’il méritait la décision unanime.   Voir l’entrevue d’après-combat

On pourra désormais qualifier les mises au sol de Johnson d’armes de destruction massives, puisque c’est en effet massivement qu’il les a utilisées au cours du premier round, s’inscrivant ainsi à au moins trois reprises à la carte de pointage, et ce seulement en seconde moitié du premier engagement.   Celui qu’on surnomme le Kid s’est d’ailleurs fait ébranler par une combinaison de Johnson en tentant de se remettre sur pied au terme de son second voyage au tapis.  Incapable de s’imposer en corps à corps, Yamamoto visite de nouveau le plancher sur la volonté de Johnson en fin de round, qui en profite pour terminer l’engagement avec une pluie de coups.  

Plus prudent et hésitant au retour de la pause, Yamamoto semble vouloir trouver le rythme, mais chaque brève tentative d’attaque se fait esquiver par Johnson.  Après avoir balancé une kyrielle de coups à l’endroit de son adversaire, Johnson obtient quatre mises au sol consécutives, et bien que Yamamoto retrouve chaque fois rapidement la voie de ses pieds, il ne se sera pas imposé suffisamment pour espérer avoir gagné du terrain.  Yamamoto aura tout au plus réussi à toucher la tête de son rival à l’aide d’un coup de genou en se relevant, mais ne peut capitaliser à la suite de cet effort, s’attendant possiblement à ce que ce dernier soit jugé illégal par l’officiel, ce qui ne fut pas le cas.

Johnson continue sur la même lancée en fin de combat, cumulant quatre mises au sol additionnelles en plus d’avoir ébranlé le Kid d’un solide coup de poing.  Au terme d’une domination totale, Johnson empoche par décision unanime, sa treizième victoire en carrière, infligeant ainsi un troisième revers en 4 sorties à Yamamoto.