Skip to main content

Quinton « Rampage » Jackson : Un Barracuda dans l'eau

« Rampage » Jackson
s'est frayé un chemin dans le MMA depuis plus de 10 ans. Dès ses
premiers combats, le résident de Tennessee a fait preuve d'une
puissance et d'une force physique impressionnantes. Et il a été
remarqué aussi pour son sens de l'humour et sa personnalité plus
grande que nature. Voici un rapide résumé d'une carrière
hors-norme.

En moins de deux
ans Jackson a amassé un palmarès de 10-1 dans des organisations
tels que le King of the Cage et Gladiator Challenge, et s'est
construit une réputation : celle d'un combattant dangereux,
particulièrement réputé pour ses slams effrayants. Ce qui lui a
permis d'obtenir une invitation au Pride au Japon.

Au pays du soleil levant, Jackson a
continué à accroître son ascension grâce à sa puissance et son
style de combat agressif. Des combattants comme Daijiro Matsui,
Masaaki Satake et Igor Vovchanchyn ont tous subi sa loi pendant ses
premiers années dans l'organisation.

Mais 2003 était l'année de
« Rampage ». Il a commencé l’année en beauté, il met
KO Kevin Randleman de façon mémorable dès le premier round.
« Rampage » profite de sa victoire pour lancer un défi
au champion Wanderlei Silva. En
réponse, le Brésilien est monté sur le ring et a répondu à son
prétendu challenger en le poussant, les organisateurs de l'évènement
étaient forcés d'intervenir pour séparer les deux hommes.

Trois mois plus tard, l'Américain bat
Mikhail Iloukhine dès le premier round et ainsi gagne sa place lors
du premier Pride Middleweight Grand Prix, un tournoi tenu sur deux
évènements lesquels rassemblaient la majorité des meilleurs
combattants du monde à -93kg.

Le tournoi commence bien, une victoire
par décision contre Murilo Bustamante, propulse Jackson en
demi-finale où il aura le droit au combat de ses rêves ;
contre Chuck Liddell, envoyé au Japon par Dana White pour
représenter l'UFC lors de ce tournoi mythique.

Au mois de Novembre, avec tout le poids
du PRIDE sur ses épaules, « Rampage » assure. Il malmène
largement Liddell grâce à sa boxe, pour le finaliser par TKO au
deuxième round avec des coups au sol.

Mais en finale, son rêve vire au
cauchemar lorsqu'il affronte le champion du Pride Wanderlei Silva.
Après six minutes de combat acharné, le Brésilien met KO
« Rampage » avec une série de coup de genou
pour gagner le tournoi et prendre la ceinture du Champion du Grand
Prix. Avant le combat, les deux hommes ne s'appréciaient déjà pas,
mais la défaite marquera le début d'une des rivalités les plus
célèbres de notre sport.

Impatient de prendre sa revanche,
« Rampage » accepte d'affronter Ikushisa Minowa lors du
Pride Shockwave, l'évènement traditionnel qui a lieu le jour du
réveillon. Minowa ne peut rivaliser face à la force de Jackson et
l'Américain le met KO avec un coup de genou après une minute de la
deuxième reprise.

En
2004, Rampage affronte Ricardo Arona, lors d'un combat qui fera sa
réputation et par la même occasion lui donna le ticket gagnant pour
une revanche contre Silva pour la ceinture de l'organisation. Après
sept minutes de combat, Rampage se trouve en mauvaise posture. Le
combat est parti au sol, le domaine de prédilection d'Arona, le
champion du tournoi de grappling d'Abu Dhabi ; le tournoi de
grappling le plus réputé du monde. Arona le verrouille par un
étranglement en triangle, et tout le monde craint que ce ne soit la
fin du combat. Mais « Rampage » s'en sort de manière
aussi inattendu qu'efficace. Une démonstration de force rarement
vue, Jackson soulève son adversaire par dessus sa tête et le slam
par terre pour sortir de
la prise et mettre son adversaire KO.

Et
le décor est planté pour une revanche contre Silva.

Malheureusement,
la revanche ne lui réussi pas. Bien que le combat s'est poursuivi
jusqu'au deuxième round, c'est une nouvelle défaite pour Rampage
par KO.

Après sa deuxième défaite contre
Silva, « Rampage » semblait avoir perdu un peu de sa
motivation. Il bat Murilo « Ninja » Rua, pour ensuite
perdre contre le frère cadet de ce dernier « Shogun ».
Lors de ce dernier combat, Jackson ne démarre quasiment pas, ce qui
déclenche une dispute en public de la part de ses coachs, et ses
derniers sont en suite remerciés.

« Jackson » relance sa
carrière en fin 2005 avec Juanito Ibarra dans son coin. Il enchaîne
trois victoires ; deux au Pride face à Hirotaka Yokoi et Dong
Sik Yoon, puis une autre au WFA face à Matt Lindland.

Lorsque Zuffa rachète des actifs du
WFA, « Rampage » se retrouve parmi les combattants de
l'UFC, et le public se réjouit.

À l'UFC, le mot d'ordre est revanche.
Jackson fait ses débuts dans l'Octogone face à Marvin Eastman, le
premier homme à l'avoir
battu, sept ans auparavant. Eastman tombe par KO au deuxième round.

Face aux protestations de Jackson et de
son entourage, et surtout son
insistance pour qu'il obtienne un combat pour se refaire, il a
pour adversaire Chuck Liddell. Sachant que ce dernier voulait sa
revanche contre le résident de Tennessee. Et ce que Chuck veut,
Chuck l'obtient... ou
presque.

Les deux hommes se rencontrent au
milieu de l'Octogone en Mai 2007 pour disputer la ceinture poids
mi-lourd de l'UFC. Après tout juste deux minutes de combat,
« Rampage » touche « The Iceman » avec un
crochet de gauche fulgurant, et devient champion de l'UFC. Mais
Jackson n'est pas prêt à s’arrêter là.

Quatre mois plus tard, Quinton monte
dans l'Octogone pour la troisième fois, cette fois-ci face au
dernier champion du Pride : Dan Henderson. Au bout de cinq
rounds de combat acharné Jackson est déclaré gagnant par décision
unanime, et il réunit
pour la toute première fois les ceintures de Pride et de l'UFC.
« Rampage » règne en haut du sport de MMA et il a
confirmé son statut de légende.

Zuffa profite de la notoriété et de
la fameuse personnalité de Jackson pour le nommer coach lors de la
septième saison de The Ultimate Fighter, face à Forrest Griffin.
Lors de son prochain combat, face à Forrest Griffin, il perd sa
ceinture et par la suite, il licencie Ibarra son manager.

Malgré
qu'il ait gagné le bonus de combat de la soirée, et le
combat de l'année du Wrestling Observer Newsletter, Jackson passe
par une mauvaise période. Lors d'un évènement très médiatisé,
il est arrêté par la police suite à un accident de la route.
Jackson a plaidé coupable et a suivi des séances de thérapie.

Mais Jackson n'est rien s'il n'est pas
un guerrier, et cinq mois après la perte de sa ceinture il remonte
dans l'Octogone face à son
Némésis Wanderlei Silva. Pour Jackson, la troisième fois est la
bonne car cette fois-ci c'est lui qui met KO Silva, gagne le
bonus de KO de la soirée et se remet dans la course pour la ceinture
des poids mi-lourds de l'UFC.

Lors de son prochain combat,
« Rampage » affronte Keith Jardine, partenaire
d'entraînement du champion Rashad Evans. Quelque temps avant
le combat, le Président de l'UFC Dana White annonce qu'une
victoire face à Jardine mettrait Jackson au premier rang pour un
combat face à Evans pour la ceinture de l'organisation. Les deux
hommes échangent coup pour coup pendant 15 minutes et gagnent le
bonus de combat de la soirée. Mais c'est Jackson qui empoche le
bonus de victoire, et se trouve face à face avec le champion au
milieu d'Octogone. Les deux meilleurs ennemis s'échangent des
insultes.

Encore une fois, Dana White voit une
occasion en or pour faire de la publicité. Jackson se retrouve coach
du TUF pour la deuxième fois, cette fois-ci face à Evans. Les deux
hommes ne s'apprécient guère, et ils n'ont pas peur de se le dire.
Leur haine est même transmise à leurs élèves, et cela a été
sans doute la saison la plus mouvementée de l'histoire de
l'émission.

Mais tous cela perd un peu de son
attraction, car peu de temps avant que la saison ne soit diffusée à
la télé Jackson accepte le rôle de Barracuda dans l'Agence tout
risques, et il annonce qu'il ne participera pas au combat.

Le tournage se passe bien, « Rampage »
assure et le film connaît un grand succès, mais Jackson reste loin
de l'Octogone pendant plus d'un an. Quand il fait son retour, pour
affronter Rashad Evans, ce dernier n'est plus champion, et les deux
hommes combattent pour le droit d'affronter « Shogun »
pour le ceinture des -93kg. À la fin des trois rounds, c'est Evans
qui a remporté ce droit.

Cependant Jackson a connu la gloire, il
sait ce que signifie d'être au top et il a envie d'y être de
nouveau. Ce samedi, il affrontera un autre ancien champion, Lyoto
Machida. Et s'il sort victorieux, il
aura fait un grand pas sur le chemin qui le mène vers la ceinture.