Skip to main content

Matt Hughes: Une star est (re)née

Tous les fans de l'UFC ou de MMA connaissent Matt Hughes. C'est une légende du sport ; le premier champion poids welter de l'UFC et un nouveau membre du Hall of Fame. Hughes détient aussi le record pour le nombre de défenses réussies d'une ceinture de l'UFC. 

Tous les fans de l'UFC ou de MMA connaissent Matt Hughes. C'est une légende du sport ; le premier champion poids welter de l'UFC et un nouveau membre du Hall of Fame. Hughes détient aussi le record pour le nombre de défenses réussies d'une ceinture de l'UFC.

C'est un sacré champion, une carrière de lutteur reconnue à l’échelon national, Hughes a été deux fois champion de son état en lutte, et deux fois All-American. Une carrière fondée sur une force physique exceptionnelle, Hughes a été longtemps connu pour sa technique fétiche, le « slam » ; Hughes soulève son adversaire sur son épaule, traverse la cage et le projette dessus de toutes ses forces. Hughes affectionne cette technique, et avant chaque combat, il examine le tapis pour trouver l'endroit le plus dur pour rajouter de l'ampleur à son « slam ». Cette technique est tellement efficace pour le fermier de Hillsboro County dans l'Iowa, qu'elle lui a permis de gagner de nombreux combats ; notamment contre Carlos Newton quand Hughes a vengé son maître Pat Miletich et, par la même occasion gagnée la ceinture de l'UFC pour la première fois.

Mais pour Matt Hughes, le « slam » n'est pas seulement une technique offensive, mais aussi défensive ; qui peut oublier son deuxième affrontement avec son ennemi juré Frank Trigg ? Coincé contre la cage, son cou bien pris dans un étranglement en guillotine, Hughes se dégage de sa position précaire grâce à sa force herculéenne. Le champion se remet debout, son adversaire sur son épaule, exécute son « slam » et s'en suit par l'abandon de Trigg pris par un étranglement.

Mais le sport de MMA évolue. La force physique et la lutte ne suffisent plus pour rivaliser les champions de l'UFC, Hughes l'a appris à ses dépens. Deux défaites consécutives, contre Georges St. Pierre et Thiago Alves, et Hughes commençait à parler de sa retraite. Après sa défaite contre Alves, l'ancien champion a annoncé qu'il lui restait un seul combat, contre Matt Serra. Hughes et Serra s'étaient embrouillés lorsqu'ils étaient coach au TUF, leur combat avait des enjeux personnels.

Hughes gagne son combat contre Serra, mais le match a été remarquable seulement par le manque d'action. On commence à croire que les meilleurs combats du vieux lion sont derrière lui, et on se prépare à lui dire adieu.

Mais Dana White et l'UFC ont trouvé ce qu'il faut pour motiver Hughes. Ils lui proposent un combat contre une autre légende, un combat digne de son statut, contre Renzo Gracie. Presque un an après son victoire contre Matt Serra, Hughes monte dans l'Octogone encore une fois.

Cependant quelque chose a changé, pour le résident d'Iowa. Hughes n'est plus simplement un lutteur, il a évolué. Il améliore sa boxe de manière significative et, pour la première fois de sa longue et illustre carrière, Matt Hughes met KO son adversaire grâce à des techniques de pieds et poings.

Ricardo Almeida, élève de long date de Renzo Gracie, a défié la légende pour venger son maître. Le combat a eu lieu à l'UFC 117 et, encore une fois, Hughes nous a montré que son style de combat et ses techniques ont évolué. Hughes a étranglé la ceinture noire de JJB au premier round, avec une technique jamais vue à l'UFC. Bien sûr, ce n'est pas la première fois que Hughes gagne par soumission, mais contre un grappler du niveau d'Almeida et avec un technique de sa propre invention, c'est une première.

Qu'est ce qui a changé pour Matt Hughes ? A la conférence de presse après l'UFC 117, il a dit ne plus sentir la pression pour gagner. Matt Hughes ne combat plus pour défendre sa ceinture, ou pour trouver sa place dans ce sport mais pour combattre, pour l'amour du jeu. Et cela lui réussi bien.