Skip to main content

Faber et Schaub s'imposent, les frères Miller se contentent d'un sur deux lors de l'UFC 128

Ci dessous un compte rendu de la carte principale de l'UFC 128 qui a eu lieu hier soir au Prudential Center à Newark dans le New Jersey

Brendan Schaub vs Mirko Cro Cop

Cro Cop a hésité au début du premier
round, pendant que Schaub envoyait quelques directs pour juger la
distance. Les deux hommes se retrouvent contre la cage, et Schaub
prend un avertissement de l'arbitre pour des coups de poing derrière
la tête. À la reprise, Schaub plonge dans les jambes de Cro Cop et
le met au sol, là où se déroule la majeure partie du round. Schaub
arrive à se faire de la place et envoie des gros coups de poings à
plusieurs reprises avant que Mirko regagne ses pieds. Mais le Croate,
ancien champion du PRIDE Grand Prix, passe la dernière minute du
round à se défendre contre les tentatives de mise au sol de son
adversaire.

Au deuxième round, Schaub n'hésite
pas à remettre le combat au sol, et cette fois-ci, c'est Mirko qui
est averti suite à un coup de pied interdit à la tête de son
adversaire qui a encore un genou au sol. Les deux hommes luttent
contre la cage pendant quasiment tout le round. Mirko a plus de
réussite que son jeune adversaire, et semble avoir casser le nez à
l'ancien joueur de foot Américain, ce qui fait couler une volume
impressionnante de sang. Schaub reçoit un point de pénalité pour
des coups de poings à l'arrière de la tête de Cro Cop, ce qui
garanti plus ou moins que le Croate a gagné le round.

Au troisième, Schaub a un nouveau sens
d'urgence. Il attaque plus, plongeant dans les jambes de Cro Cop et
le mettant au sol à plusieurs reprises. Cro Cop bloque les mises au
sol, ou réussi à se remettre debout jusqu'à la troisième minute
du round, lorsqu'il tente d'envoyer son fameux high kick du gauche et
se fait contrer avec un direct du droit de la jeune star montante.
Cro Cop tombe tout de suite au sol, et Schaub met la cerise sur le
gâteau avec un dernier coup de poing à la tête de son adversaire
au sol. Cette deuxième défaite consécutive, et troisième depuis
son arrivé à l'UFC, signe probablement la fin de la carrière à
l'UFC pour la légende Croate.

Nate Marquardt vs Dan Miller

Le héros local Dan Miller a accepté
le combat contre l'ancien challenger officiel une semaine avant le
combat, mais monter en grade ne l'a pas empêché de sortir de son
coin déterminé à gagner. Le premier des deux frères Miller à
combattre ce soir a immédiatement cherché à mettre son adversaire
au sol. Mais Marquardt est l’épitomé d'un combattant complet. Il
est resté calme au sol et s'est sorti des tentatives de soumissions
de Miller pour se remettre debout et marqué des points avec une mise
au sol aussi. Le round a fini avec Marquardt dans la garde de Miller,
qui essayait d'isoler le bras droit de Nate pour un kimura.

Le deuxième commence un peu plus fort,
toujours de la même manière ; Marquardt qui domine en boxe et
Miller qui cherche à tout prix le sol. Marquardt arrive à éviter
la bataille au sol jusqu'à la dernière minute du combat lorsque
Miller attaque avec sa soumission de prédilection : la
guillotine. Nate s'en sort et fini le round encore une fois dans la
garde de son adversaire.

L'attaque en boxe de Marquardt a duré
presque deux minutes lors du troisième round avant que Miller arrive
à emmener le combat au sol. Il a réussi, mais ce n'est pas à son
avantage. Le round se déroule presque entièrement avec Marquardt
dans la garde de Miller, qui n'arrive pas à monter une attaque sous
la pression de son adversaire plus puissant et plus expérimenté.
Marquardt gagne les trois rounds sur les cartes des trois juges.

Jim Miller vs Kamal Shalorus

Kamal Shalorus sort de son coin
agressivement, envoyant des gros parpaings d'un pilier du bar. Mais
Miller, plus technique en boxe, gère la pression et le maintient à
distance avec des directs des deux mains. Au corps à corps, Shalorus
semble puissant lorsqu'il évite toutes les tentatives de mise au sol
pour continuer son attaque aux poings. Le combat passe au sol en coup
de vent avec Shalorus dans la garde de Miller, mais un manque
d'action pousse l'arbitre à remettre les combattants debout et le
round fini avec des échanges en boxe.

Au deuxième round, Miller surprend
l'Iranien en plongeant dans les jambes en début du round, puis il
passe dans le dos de son adversaire avec une vitesse inquiétante.
Shalorus se défend contre les tentatives d'étranglement de Miller,
mais n'arrive pas à améliorer sa position et se fait dominer tout
le long du round.

Au troisième, Shalorus arrive à
allonger un peu plus ses coups, mais c'est quand même Miller qui
touche plus souvent. Puis, à la deuxième minute du round, le
résident de New Jersey sonne son adversaire avec un uppercut,
Shalorus descend pour plonger dans les jambes de son adversaire, mais
hésite et prend un coup de genou comme récompense et tombe tout de
suite au sol. Miller le suit au sol avec une pluie de coups et
l'arbitre arrêt le combat.

Urijah Faber vs Eddie Wineland

Faber sort de son coin en essayant
d'imposer rapidement un corps à corps pour pousser son avantage en
lutte. Mais à la grande surprise de Faber et du public, c'est
Wineland qui se montre plus fort en lutte et plus puissant, bloquant
toutes les tentatives de mise au sol. Faber change de tactique, et
essaye de mélanger boxe et lutte, Wineland continue de dominer les
phases au corps à corps mais manque de profiter de son avantage
d'allonge malgré la garde de Faber plutôt basse.

Au deuxième, Faber réussit sa mise au
sol avec un balayage en début du round, et en profite un max.
L'ancien champion des poids plumes se met à l'aise dans la garde de
Wineland et le punit avec des coups de poings et de coudes tout le
long du round. Wineland reste actif sur son dos, et tente de créer
de l'espace pour se remettre debout, mais Faber est trop bien
installé et trop réactif et gagne largement le round.

Au troisième round, les deux
combattants commencent doucement, chacun cherche une ouverture en
boxe ou en lutte. Avec deux minutes restantes dans le combat, Faber
trouve sa distance de frappe et commence à toucher avec les deux
mains. Il presse son avantage, puis vient au corps à corps, ceinture
son adversaire et le jette par terre. Faber fini le round à envoyer
les coups de poing depuis la garde de son adversaire, et gagne par
décision logique.