Skip to main content

Du changement chez les poids lourds

Depuis quelques temps, la catégorie des lourds est en changement permanent, et à l'UFC 119 on a vu trois combats dans la catégorie phare du sport qui pourraient avoir de lourdes conséquences pour l’avenir du MMA.

Sean
McCorkle a fait ses débuts à l'UFC le weekend dernier, et pas
contre n'importe qui. L'adversaire de « Big Sexy » est
une légende dans les sports de kickboxing et du MMA. Mark Hunt est
un ancien champion du K-1 Grand Prix, avec des victoires face aux
légendes de pieds poings tels que Jérôme le Banner et Stefan Leko.
En MMA, malgré son manque d’expérience et d'entraînement dans le
sport, il a enregistré des victoires contre Wanderlei Silva et Mirko
« Cro Cop », entre autres.

Mais
McCorkle, du haut de ses deux mètres, n'était pas intimidé par la
réputation de son adversaire. « Big Sexy » est un
débutant mais un homme déterminé qui veut gagner sa place dans
l'Octogone. Il a profité de la première opportunité que Hunt lui a
présenté pour emmener le combat au sol, et en tout juste 63
secondes, il a forcé son adversaire à l'abandon suite à une clé
de bras en kimura.

McCorkle
est une énigme intéressante pour la catégorie des poids lourds de
l'UFC. Plus grand et aussi lourd que des géants comme Lesnar et
Carwin, il vient avec un bagage technique différent. McCorkle est un
spécialiste du sol. Sur ses 10 victoires, cinq ont été par
soumission et quatre autres par TKO. Seulement trois de ses combats
ont été au delà du premier
round, mais il a prouvé qu'il a la condition physique pour
tenir la distance notamment lors de sa victoire par décision face à
Jeremy Norton en Décembre 2006. En sachant qu'il s'était déboîté
l'épaule au premier round, alors on ne se doute plus de sa hargne ni
de sa volonté non plus.

Ne
mettons pas la charrue avant les bœufs, McCorkle vient d'arriver à
l’UFC, il n'est pas encore prêt à se trouver parmi l'élite du
sport. Mais avec un physique hors norme, un palmarès parfait de 10
victoires en 10 combats et un bagage technique rarement vu chez les
lourds, il a tout le potentiel pour se faire remarquer très
rapidement.

Quand
Matt Mitrione est arrivé à l'UFC, on lui prédisait une courte
carrière et sans éclat. Lors de la saison 10 du TUF, il s'est vite
fait une réputation de râleur et a hérité du surnom « Meathead »,
(Le Bœuf), à cause de ses
commentaires parfois maladroit. Il a été éliminé du
tournoi en demi-finale et grand nombre de personne ne pensait plus en
entendre parler.

Cependant
depuis son arrivé officiel dans l'Octogone, l'ancien joueur
professionnel de foot Américain a inversé la tendance. Des
victoires contre ses anciens colocataires Marcus Jones et « Kimbo
Slice », tous les deux par KO, ont prouvé qu'il a le talent
nécessaire pour être à l'UFC. Cela lui a permis de se débarrasser
de sa réputation d'idiot et il a
gagné l'admiration de nombreux fans, grâce à des interviews et des
conférences de presse où le résident de Wisconsin a révélé sa
véritable personnalité.

Aujourd'hui
Mitrione s'entraîne à Roufusport, avec des lutteurs comme Tom
Erickson, des boxeurs comme Pat Barry et Duke Roufus, ainsi que le
nouvel arrivant à la catégorie poids lourd de l'UFC Sean McCorkle.
En résumé, il a su s'entourer des bonnes personnes pour transformer
ses qualités d'athlète
et son éthique de travail au profit du MMA.

Mitrione
respire le bonheur et l'amour du sport. Il ne manque pas une occasion
de nous faire savoir à quel point il aime son travail. Son
enthousiasme est contagieux, et pendant son combat contre Joey
Beltran à l'UFC 119, les fans ont entonné des chants de
« Meathead » pour l 'encourager .

Avec
trois victoires dans l'Octogone, Mitrione commence à être pris au
sérieux. Ainsi s'il continue sur la même lancée, cela ne sera pas
long pour qu’il soit propulsé parmi les meilleurs de la catégorie
poids lourd.

Frank
Mir a été deux fois champion à l'UFC à seulement 31 ans, et il
n'est toujours pas satisfait. Le jeune combattant de Nevada pourrait
prendre sa retraite demain, et vivre des jours heureux pour avoir
accompli des performances que personne avant lui n’avait réussit.
Mais cela ne suffit pas pour Frank Mir.

A
chaque obstacle que la vie lui présente, Mir revient plus fort ;
Suite à sa première défaite en MMA, par TKO face à Ian Freeman,
Mir a enchaîné quatre victoires et s'est emparé de la ceinture de
l'UFC. Il n'a pas eu le temps de savourer tout ce bonheur, quant un
accident de moto l’a mis sur le banc de touche et il s'est retrouvé
sans titre et sans assurances pour l’avenir. Cependant, Mir est
revenu plus fort que jamais. Il bat Brock Lesnar par soumission et
« Minotauro » par TKO pour reprendre sa ceinture
seulement trois ans après son flirt avec la mort.

Mais
les mauvais jours ne sont toujours pas derrière lui. Mir perd sa
ceinture lors d'une revanche contre Lesnar. Anéanti, il change ses
méthodes d'entraînement, améliore sa boxe et revient avec une
victoire par TKO face à Cheick Kongo pour gagner un nouveau combat
pour le titre. Mais Mir trébuche juste avant la ligne d'arrivée
quand Shane Carwin le met KO lors de leur rencontre pour la ceinture
par intérim des poids lourd.

La
semaine dernière, six mois après cette défaite, Mir est remonté
dans l'Octogone face à un des boxeurs le plus dangereux du sport,
Mirko « CroCop ». Le résultat est époustouflant. Mir,
incapable d'emmener le combat au sol, est forcé d'échanger des
coups avec le Croate. Contre toutes attentes, Mir ne se contente pas
de survivre dans le domaine de prédilection de son adversaire, mais
le met KO à quelques secondes de la fin du combat.

Aujourd'hui,
Frank Mir se retrouve à nouveau parmi les challengers du titre de la
catégorie poids lourd. Est-ce que cette fois-ci son rêve
deviendra-t-il réalité, portera-t-il de nouveau la ceinture autour
de sa taille ? Seul le temps nous le dira. La seule chose dont on
peut être certain : quelque soit l'obstacle a surmonté, Mir
l'affrontera de face.