Skip to main content

Cro Cop vs. Barry; Grincheux vs. Joyeux

Darragh Creamer - Vous avez déjà rencontré Mirko « CroCop » ? Moi oui, et il fait peur. La première fois que je me suis approché de lui pour lui demander un photo, il m'a jeté un regard qui m'a stoppé net. Je ne pouvais plus parler, marcher, bouger. Je crois même que j'ai arrêté de respirer quelques secondes. En définitif, le Super Flic Croate fait peur. Pat Barry, est par définition son contraire, il est avenant. Lors de notre première rencontre, nous nous sommes installés dans la salon de l'hôtel où il est descendu. Et il commence à me montrer du doigt tous ses héros du combat. « Y a Dan Henderson là-bas, j'ai tous ses combats à la maison », « Regarde, c'est Shogun, j'adore ce mec ». C'était comme si on avait découvert le sport ensemble, devant les premiers évènements de l'UFC et Pride en VHS.

Darragh Creamer

Vous avez déjà rencontré Mirko « CroCop » ? Moi oui, et il fait peur. La première fois que je me suis approché de lui pour lui demander un photo, il m'a jeté un regard qui m'a stoppé net. Je ne pouvais plus parler, marcher, bouger. Je crois même que j'ai arrêté de respirer quelques secondes. En définitif, le Super Flic Croate fait peur. Pat Barry, est par définition son contraire, il est avenant. Lors de notre première rencontre, nous nous sommes installés dans la salon de l'hôtel où il est descendu. Et il commence à me montrer du doigt tous ses héros du combat. « Y a Dan Henderson là-bas, j'ai tous ses combats à la maison », « Regarde, c'est Shogun, j'adore ce mec ». C'était comme si on avait découvert le sport ensemble, devant les premiers évènements de l'UFC et Pride en VHS.

En dehors de l'Octogone, ces deux hommes sont le jour et la nuit .

Mirko « CroCop », ancien membre d'une unité anti-terroriste en Croatie, a fait sa réputation de combattant au Japon. D'abord au K-1, où il a enchaîné des victoires contre des combattants comme Peter Aerts, Remy Bonjasky et Mark Hunt, la crème du kickboxing heavyweight. Sans parler de Bob Sapp, alors invaincu, « CroCop » lui a littéralement pété la tronche ; il lui a brisé un os du visage avec un coup de poing. Au Pride, il a terrorisé les rings avec une série de KO fulgurant, tous avec des coups de pieds à la tête. Au summum de sa carrière Mirko a gagné le Pride Grand Prix, en battant Wanderlei Silva et Josh Barnett dans la même soirée. Peu de temps après il a rejoint l'UFC.

Comme son adversaire, Pat Barry a commencé sa carrière de combattant en tant que kick-boxer. Il est passé par les compétitions de pieds et poings comme le San Shou, le K-1 USA et le WCL avant de se reconvertir au MMA, où il a martyrisé des combattants avec ses coups de pieds surpuissants. Au bout de six mois dans le sport, et trois victoires par KO/TKO, Barry fait ses débuts à l'UFC. Ses low-kicks continuent à faire des ravages tout en poursuivant son travail pour perfectionner sa technique dans d'autres domaines.

Barry se trouve actuellement au même stade de combat que Mirko il y a sept ans, un kick-boxeur surpuissant qui essaye de se frayer un chemin au plus haut niveau du MMA.

Est ce que le jeune loup pourra battre le vieux lion ?

On le saura Samedi, mais une chose est sûre, quand deux boxeurs de la qualité de Filipovic et Barry se rencontrent dans l'Octogone, aucun des deux n'en sort indemne .

Pour être témoin de l'échange de coups sans merci entre Pat Barry et Mirko « CroCop », les fans Canadiens peuvent voir l'UFC 115 en direct en Pay Per View (http://www.canalindigo.com/details/?152281/1276394400000), en France, RTL9 diffusera l'évènement Samedi 19 Juin à partir de 22h50 (http://www.rtl9.com/UFC/)