Skip to main content

Alexander Gustafsson, la nouvelle génération

Ce samedi, le Suédois Alexander Gustafsson montera dans l'Octogone pour  la troisième fois, pour affronter le champion Français Cyrille « The Snake » Diabaté. C'est un combat qui oppose deux générations de combattants Européens au plus haut niveau du sport

A seulement 23 ans, avec 9 victoires pour une seule défaite depuis le début de sa carrière en Août 2006, Alexander Gustafsson s'apprête à conquérir le monde du MMA. Il fait parti de la deuxième génération de combattants européens à se mettre au MMA, et il en est fier. « C'est génial de combattre contre un autre combattant Européen dans un grand événement de l'UFC, » il m'a expliqué : « J'ai hâte d'y être. » <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
L'Europe n'a pas encore de grands champions à l'UFC, mais Gustafsson estime  que son heure a sonné. « Je pense que les Européens ont enfin rattrapé le retard par rapport aux Américains et autres nations. Cette nouvelle génération de combattants Européens s'adapte mieux au MMA que des combattants comme Cyrille, qui ont commencé avant que ce sport soit établi. ».
 
Le jeune Suédois a étudié son adversaire, et a mis en place une stratégie simple, mais claire ; « Mon plus gros avantage sera mon agressivité et mon intensité » Il s’explique : « Je dois garder le menton baissé, et la garde haute ». Mais il connait ses faiblesses :« Ma faiblesse est ma lutte, comme une grande partie des Européens. » La plupart de ses combats n'ont pas été au delà du premier round, et  il sait que cela peut tourner contre lui. « J'aimerais beaucoup que le combat aille jusqu'à la fin du temps réglementaire, » il continue : « Je pense que cela m’apportera une certaine expérience, dont j'ai besoin ».
 
Malgré une défaite lors de son dernier combat dans l'Octogone, Gustafsson ne se met pas de pression particulière? « Je vais tout donner, je vais tout faire pour gagner. » Bonne tactique pour les fans, c'est certain. Et il s'est donné les moyens de réussir. «  Je suis dans le meilleur de ma forme  » Il nous promet. « L'UFC est très différent des autres organisations, ce sont des professionnels. » Il nous explique. « Depuis que je suis arrivé à l'UFC, je vois le combat comme mon métier. Tout ce que je fais maintenant, je le fais pour que ma préparation soit la meilleure. »
 
Avec sept victoires par KO, et face à un autre boxeur, le combat  Gustafsson vs. Diabaté promet d'être divertissant, et il se situe parmi un des favoris pour prendre le bonus de combat de la soirée.